Le jeu video: un sport, un métier, un loisir?

 

Retour sur le tournoi de jeux vidéo organisé par la Mairie du 3eme arrondissement de Paris le samedi 9 juin 2018. Merci à tous pour cette belle animation, en particulier à Valentin Grizou et Quentin Picquenot qui ont permis à tous ces joueurs de s'amuser dans la joie et la bonne humeur. Et merci aussi à Jonathan de Ouest games :-)

La question de la place du jeu vidéo dans la société s'est posée.

M. Picquenot se pose la question des données dématérialisées qui deviennent de l’espace public, un loisir

 

Quentin ne pratique pas trop le jeu  video, il n'a jamais vraiment joué sérieusement, mais est impressionné par l'engouement du public pour les jeux vidéo.

A la mairie du 3eme, il y a en préparation un projet de festival annuel du jeu video. Le jeu video est-il devenu un métier, un sport?  La fédéderation internationale du sport électronique aimerait un événement dans ce sens. La pratique du jeu video se démocratise dans l’espace public: on joue dans le métro par exemple. Des données sont générées à partir de ces parties de jeu vidéo, sont-elles publiques ou privées? Appartiennent-elles à l'éditeur du logiciel?

  

 

 

Pour Jean Zeid, journaliste, c'est plutôt un loisir

 

Jean Zeid à qui l'on doit l'excellent "art et jeu vidéo" anime une émission sur Radio France. Il est chroniqueur chez France info depuis 2010, spécialiste de la culture du jeu video. Il a été commissaire pour l'exposition à espace EDF game le jeu video dans le temps.

L’influence des jeux videos au delà du cadre ludique; le jeu vidéo a 47 ans, Pong 1972 succès commericial. Apprendre en s’amusant avec le serious game. Les jeux videos offrent une vaste variété: ca va de Fortnite à l’apprentissage des chirurgiens.

Le jeu video peut-il nous emmener à ce qu’appelait Montaigne, à “la bonne vie”. Est-ce que Fortnite peut nous aider autant que les fables de la fontaine.

“La réalité virtuelle” est une foire à la technologie, genre une fête foraine pour l’instant: on fait tester les gens pour l’instant. Fifa est le jeu le plus joué, toutes les classes confondues.

Pour Vincent Berry, c'est plutôt un métier

 

Vincent est professeur de sociologie à Paris 13. Son Doctorant Vincent, actif sur Youtube travaille sur le Master en sciences du jeu; Il travaille sur un laboratoire qui s’adresse aux industries du jeu video. Créé en 1980 par le philosophe Jacques Orio; Département “les sciences du jeu” ancêtres des “games studies”; qui joue, à quoi, comment? Rapports au jeu. Passe temps, etc. en France, on travaille à licence pro Bobigny game design. Le secteur français est très particulier. Travaux sur les MMO, thèse sur World of Warcraft.

Le démineur est très pratiqué en France, beaucoup plus que fortnite ou Clash Royale. Vincent a fait ses 1eres études dans les salles d’arcade. Le jeu video compte beaucoup d’association loi 1901 et énormément d’autoentrepreneurs. La France a fait entrer les jeux vidéos par la voix économique. Le jeu video n’a pas été reconnu par le ministère de la jeunesse esport, mais par le ministère de l’économie. Exemple de “Clash royale” qui est une machine à cash. Pour gagner en ladder il faut acheter les cartes. Peut-on mettre de l’argent public dans des “cultures propriétaires” terme anglais comme on le fait dans d'autres pays?

Il a fallut 40 ans pour que le jeu video devienne un objet d’étude universitaire. En ce moment Vincent étudie Clash Royale. Un échange avec le public nous informe que ce jeu favorise les joueurs qui achètent des coffres à loot remplis de cartes qui offrent des bonus. Un joueur a dépensé 15000 euros pour obtenir les cartes gagnantes. Peut-on parler d'équilibre et de chances de jeux dans ce cas? Quel jeu est susceptible d'être égréé aux jeux olympiques? C'est étudié au cas par cas. 

Pour Dominique Lancelot, Le jeu vidéo peut rendre dépendant

 

Aucune drogue ne rend dépendant. C'est une personne qui devient dépendante d'une drogue dans certains cas et selon certaines circonstances. Nuance. Aujourd'hui on pense que l'addiction est "la rencontre entre une substance ou un comportement, un individu, et un contexte socioculturel" (un moment, une époque, un épisode de vie...) (Professeur Claude Olievenstein)

2. j'ai été ingénieur du son sur des tournages pendant une 30aine d'années, ce qui m'a donné une connaissance de l'impact des écrans, des images et des sons, et d'une certaine forme de communication ("langage cinématographique") que l'on retrouve dans tous les écrans, jeux vidéos compris.

3. je travaille à l'hôpital Marmottant. Je vois des gens, principalement des jeunes, qui se questionnent sur leur pratique de jeu qu'ils jugent excessive - ou que leurs parents jugent excessive. Dire qu'ils ont perdu pied ou basculé dans la dépendance est très exagéré. En fait, ceux qui sont réellement addicts sont rares. Attention, le mot "addict" a un sens commun et marketing : "vous serez accro à ce jeu, à cette boisson" etc., c'est devenu un argument de vente. L'addiction masque et marque une souffrance. Pas celle de l'excès, celle que l'excès tente de camoufler ou faire oublier. Un usage "excessif" (selon quel critère ? Pour soi ? Pour les autres...?) n'est pas forcément le signe d'une addiction. Un usage excessif de boisson et l'alcoolisme ce n'est pas la même chose. Un addict brûle sa vie, plus rien ne compte, et la souffrance qu'il essaye de masquer finit par reprendre le dessus, en rajoutant les conséquences négatives dues à l'usage incontrôlé en plus (conséquences psychiques, sociales, familiales, financières etc).

Je me retrouve à peu près dans la phrase : "le jeu video est ce que l’on en fait: sport, métier, loisir," en revanche "cela peut devenir excessif" c'est une extrapolation de ce que j'ai dit, et la personne (qui deviendrait addicte) ne "choisit" pas de s'enfermer dans l'usage, elle y trouve une forme de "solution" ou de remède mais cela finit par perdre en efficacité et gagner en effets néfastes. Ce n'est pas l'excès d'apéro qui devient l'alcoolisme, ce que j'ai dit c'est que de n'avoir recours qu'à une seule façon de se détendre (par ex. boire un apéro) présente le risque de pousser à une association "stress - boisson" et ensuite tout stress déclenche une envie de boire comme si c'était la solution universelle, et c'est là que le danger de l'addiction existe. 

Pour Arthur Guillermet, c'est un métier et c'est l'occasion de faire des tournois

 

Arthur est professionnel du jeu vidéo, il en vit avec son statut d'auto entrepreneur, il est coach pour l’association “Team aaa”. Il est commentateur web de jeux videos, commente les matchs en webtv et en tv. Le jeu video peut être un métier.

Addict à la compétition. S’affronter et être le meilleur.

On parle d’esport, mais le mot est un peu trompeur, il faut entendre “jeu video competitif”. Ca rejoint le milieu du sport, dopage, tricherie. On peut faire des comparaisons avec le sport classique.

Une entreprise détient la propriété intellectuelle de l’esport. Elle a du profit à générer. Ca a des impact sur l’editeur du jeu video

Le marché “réalité virtuelle” est une niche car le matériel coute encore cher. C’est pour ca qu’il n’est pas dans toutes les maisons.

“la réalité virtuelle”: n’importe quel écran ouvre des portes vers un autre monde: un jeu video quelqu’il soit présente une interface différente de d’habitude. On décale le rapport au monde en ajoutant une interface, joystick, ce qui crée un décalage avec la sensation réelle. C’est comme au cinéma, les films évoluent, du noir et blanc on est passé en couleur, puis en 3D, maintenant.

Des loots sur “Counterstrike” créent une addiction au jeu de hasard chez les mineurs, les enfants peuvent acceder au jeu en utilisant la CB de leur parent. Il y a des logiques de casino en ligne appliquées aux jeux videos.

L’esport au niveau des jeux olympiques? Integrer du business au niveau des jeux olympiques.

 

Pour Loic Billet, Le jeu vidéo est un sport qui procure des sensations.

 

Loic, joueur passionné, coach, s'est fait remarquer en 2000 en remportant le tournoi d'Unreal Tournament, organisé par Goa et France Telecom. Depuis, il anime des tournois dans les cybercafés, et aide les joueurs à progresser. Pour lui, le jeu vidéo est un sport à fortes sensations, depuis la lecture du commentaire du finaliste, sur le forum hardware qui a été une véritable révélation: "Resultat 2 eme,jamais je n'avais ressenti de telles sensations au niveau du stress,de l'adrénaline,c'est vraiment le plus beau moment videoludique que j'ai jamais eu" . Depuis, Loic aime faire passer aux joueurs de "beaux moments videoludiques".  Outre les réflexes, la configuration du matériel est aussi très importante. Les cyclistes du tour de France le savent bien, le vélo joue un rôle très important dans la victoire. Dans l'E-sport c'est pareil: chacun des composants du matériel doit être préparé, optimisé, pour éviter la frustration et permettre la victoire.

 

  

Questions du public

 

Nous apprenons que la marque ‘E-sport’ , elle n’existe pas.Association, compétition; juridiquement parlant, il y a un vide. E-sportIl y a des contrats pour les joueurs professionnels 

 

L’Etat ne fait plus l'amalgame entre jeux videos et jeux de hasard

 Les joueurs peuvent être embauchés par des associations, des entreprises. L'état ne fait maintenant plus l'amalgame entre jeux videos et jeux de hasard. Conséquence d'une épreuve d'e-sport aux prochains jeux olympiques? Stun fest, festival à Rennes du jeu video ne s’est jamais fait financer par la culture. Elite de la population Française: les universités s’y interessent.Anais Mechi, qui prépare un mémoire à Dauphine, sur jes jeux videos se pose des questions. La Région a fait le choix d’introduire le jeu video dans la culture. Aides pour la production de jeux videos, c’est calqué sur l’industrie du cinéma. Association et demande de subventions? Améliorer la pratique? On s‘adresse à qui? Sport, pas reconnu? Culture? C'est plutôt par le ministère de l'économie. Salle des fetes louée, prêtée, soutiens. Nabil, avec son joli t -shirt jaune sponsorisé nous apprend qu'il est organisateur d'animation autour des jeux videos, en Europe et Afrique du nord, réalité virtuelle. En france on trouve du mal à trouver des compétitions en réalité virtuelle. Le mobile domine sur la réalité virtuelle. Sur HTC vive. Pour organiser des événements, mieux vaut passer par le préfet de la ville qui autorise ou pas.

 

Ce transcrit reflète exclusivement l'opinion de ses auteurs et n’engage en aucune façon esportbtr1

Allez, c'est à, vous: vous pouvez voter et mettre 5 étoiles!

Voilà, j'espère que ça vous a plu. Vos commentaires/remarques sont les bienvenus

 


Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Commentaires  

Hellodie
0 # Hellodie 15-06-2018 17:42
GG! très instructif ! Mais qqs fautes:" La region a fait le choix d’introduite le jeu video dans la culture" :lol:
Répondre | Répondre en citant | Citer
Antoine
0 # Antoine 16-06-2018 07:29
Il est où le score du tournoi FIFA ??????
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sebastien
0 # Sebastien 16-06-2018 16:22
Quand est-ce qu'est le prochain tournoi Fifa?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Anais
-1 # Anais 19-06-2018 06:14
UNE DROGUE !! MON MEC EST COMPLETEMENT ACCROC AUX JEUX VIDEOS! IL NE FAIT QUE CA! LES JEUX VIDEOS NOUS HYPNOTISENT!
rmc.bfmtv.com/emission/addiction-aux-jeux-video-c-etait-une-addiction-presque-aussi-forte-que-le-produit-stupefiant-1386418.html
Répondre | Répondre en citant | Citer
Dominique
0 # Dominique 13-07-2018 20:52
Bonjour. Mais déclare-t-il en souffrir ? C'est vous qui dites qu'il y est accro comme vous pensez qu'on l'est à une drogue. L'émission de BFMTV est évidemment une émission à sensation, faite pour impressionner le spectateur. Il ne fait que ça dites-vous... c'est un peu raccourci non ? Il dort un peu ? il mange un peu ? etc... S'il veut en parler, en tous cas il peut trouver des gens à qui en parler. Et vous aussi si vous en ressentez le besoin !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Vince
0 # Vince 19-06-2018 20:50
Clash Royale on doit payer pour avoir des bonnes cartes c'est pas du esport ce jeu!!!
Répondre | Répondre en citant | Citer
Hugues
0 # Hugues 20-06-2018 16:18
c abusé Clash Royale!!! Si on dépense 15000 euros en cartes pour avoir les meilleures, la semaine d'après le jeu "rééquilibre" en sortant de nouvelles cartes, et les cartes que vous avez accheté 15000 euros ne valent plus rien. Faut etre un pigeon pour jouer à ce jeu
Répondre | Répondre en citant | Citer
Smain
0 # Smain 02-07-2018 14:55
C nul: les nouvelles cartes qui valent 15000 euros sont remplacees tous les mois par de nouvelles cartes!!! Il faut donc depenser 12000 euros tous les mois pour gagner Citation en provenance du commentaire précédent de Hugues :
c abusé Clash Royale!!! Si on dépense 15000 euros en cartes pour avoir les meilleures, la semaine d'après le jeu "rééquilibre" en sortant de nouvelles cartes, et les cartes que vous avez accheté 15000 euros ne valent plus rien. Faut etre un pigeon pour jouer à ce jeu
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

 
 
 

Sponsors/Partenaires

 
Aspyr Logo Black 311intel rgb agc web site 270x178Nexon America logo web 225x178client logo microsoftTwitchLogo Purple 392 392x131uatmobilelogo fromwebsite 175x178 175x178unitytest 392 392x146unreal logo blacklg 200px 200x178boutique bobomicroVGMU global 180x130 Meltdown paris 
Merci au cybercafé Meltdown Paris qui nous met à disposition les ordinateurs lors des tournois
TO TOP