Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Consternant et inquiétant sont les adjectifs qui résument le mieux cette dernière journée de saison régulière des LCS EU Summer 2017. On passera rapidement sur les deux matchs funs sans enjeu pour se concentrer sur la course à la première place dans les deux groupes. Les G2 n'avaient qu'une infime chance de revenir sur les Fnatic et l'ont gaspillée dès avant le match au sommet entre les deux équipes en s'inclinant face à l'énigme ROCCAT. Désormais assurés de leur première place, les Fnatic ont réussi à perdre face aux NiP (assurés pour leur part de finir derniers) avant, dans un sursaut d'orgueil, de faire bonne figure face à G2 lors d'un match désormais sans enjeu.

Les choses ont été encore plus folkloriques dans le groupe B où H2K et UOL étaient à égalité avant le début de la semaine et devaient justement s'affronter dimanche. Là aussi le suspense a tourné court avec la défaite d'UoL face à Vitality (pourtant assurée de terminer quatrième) mais le pire restait à venir. Après un Bo3 très propre face aux MM, les H2K ont offert le dernier match de la saison aux UoL en passant en l'espace de trois manches d'excellents à nullissimes.

Que ce soit dans le groupe A ou B, ces résultats ne changent rien au classement mais inquiètent les observateurs. À deux mois du championnat du monde, rarement les LCS EU n'ont semblé aussi inconsistants et les équipes européennes aussi faibles. Même Fnatic qui était pratiquement le seul rayon de soleil de l'Europe ces derniers mois a réussi à perdre contre NiP. La seule équipe a avoir tenu son rang le week-end dernier est ROCCAT et c'est plus énervant qu'autre chose. Comme au printemps, les ROCCAT ont réussi l'exploit d'avoir de meilleurs résultats face aux meilleures équipes que face aux moins bonnes et encore, ils ont bien failli battre Fnatic. S'ils ne s'étaient pas inclinés face aux NiP il y a deux semaines, ils seraient en phase finale à la place de Misfits ! Difficile cependant d'avoir pitié d'eux puisque cela fait désormais deux saisons qu'ils nous refont exactement le même coup.

G2 1 - 2 ROC : Si G2 a pu compter sur un Phaxi à la ramasse dans la deuxième manche pour égaliser, le niveau de jeu des champions en titre lors de ce Bo3 était franchement déplorable. Dans la première manche, les G2 ont de nombreuses fois eu la main (surtout suite à des erreurs adverses) mais sont toujours restés d'une passivité consternante lorsqu'ils étaient en supériorité numérique et, inévitablement, les ROC repassaient devant grâce à un meilleur contrôle du baron. Un peu plus réveillés dans la troisième manche, les G2 ont longtemps contrôlé le match et ont été jusqu'à assiéger la base adverse mais se sont mis à empiler les erreurs personnelles à partir de la 25ème minute jusqu'à laisser filer la victoire finale.

NiP 2 - 0 FNC : Assurés de terminer à la première place suite à la contre-performance de G2, les Fnatic ne se sont visiblement pas donnés à fond pour ce match sans enjeu. Difficile pourtant de mettre le doigt sur ce qui n'a pas été : il ne s'agit pas d'un snowball puisque Fnatic a eu le contrôle du match pendant une vingtaine de minutes et elle a même pu se relancer dans la partie grâce à un steal baron mais les NiP étaient tout simplement plus fort en teamfight. La deuxième manche est encore plus incompréhensible puisque les Fnatic avaient déjà une large avance après 20 minutes et avaient toujours le match bien en main après 40 (malgré un baron steal) mais là encore ils ont montré de grosses lacunes en teamfight et ont finalement dû s'incliner face au dernier du groupe A.

MM 0 - 2 H2K : Sans pitié, les H2K ont battu les MM au terme d'un Bo3 contrasté. Il n'y a pas grand chose à dire sur la première manche : les H2K ont pris l'ascendant en début de partie, ont contrôlé en mid game puis conclu sans avoir été inquiétés. Comme souvent, les Singes se sont montrés plus adroits en début de partie dans la deuxième manche et ont été devant pendant plus d'une demi-heure mais la différence de niveau s'est clairement faite sentir en fin de match.

UoL 0 - 2 VIT : Désireux de montrer qu'il n'y a pas que dans le groupe A qu'on fait n'importe quoi en fin de saison, les UoL ont décidé de faire une croix sur la première place du groupe B en se faisant largement dominer par une équipe de Vitality qui n'avait pourtant plus rien à gagner (ou à perdre). C'est bien simple, dans la première manche les Licornes se sont carrément faites perfect. 0 kills, 0 tourelles, 0 dragons/barons ! Un snowball particulièrement brutal de la part des Vitality qui ont semblé joué face à une équipe de SoloQ. Avec un premier sang et un réveil tardif en mid game, les UoL ont été moins ridicules dans la deuxième manche mais n'ont tout de même pas eu voix au chapitre et se sont tout aussi logiquement inclinés.

ROC 2 - 0 MSF : Ils auraient sans doute battu les Misfits s'ils avaient joué comme face à G2 mais comme ce match n'avait plus aucun enjeu pour les deux équipes, elles ont décidé de faire plaisir au spectateur en mettant leurs joueurs sur la mauvaise lane et/ou avec des picks improbables. ROCCAT l'a tout de me^me emporté mais cela ne veut dire grand chose tant le match était décousu.

FNC 2 - 0 G2 : Décevantes jeudi, les deux principaux candidats au titre du groupe A avaient à cœur de se rattraper pour leur dernier match de la saison. De fait le match, a été le plus intéressant de la semaine avec une première manche disputée où l'avantage change plusieurs fois de camp avant que les Fnatic ne finissent par émerger après un teamfight discutable de la part des G2. Moins changeante, la deuxième manche a vu Fnatic dominer du début à la fin mais, pendant plus d'une demi-heure, les G2 ont offert une belle résistance.

VIT 0 - 2 SPY : Visiblement inspirées par le plébiscite du match ROCCAT - Misfits, les Vitality et les Splyce sont également arrivés à la conclusion que, vu que leur place était assurée, mieux valait faire plaisir au public et les deux équipes ont donc appliqué la même recette que ROC et MSF la veille.

H2K 1 - 2 UoL : Le seul match qui aurait pu être véritablement décisif en début de semaine ne l'était plus suite à la contre-performance des UoL face aux Vitality. Malgré cela, les deux équipes se sont données à fond... et nous ont fait très peur. Après une première manche très propre dominée par H2K sans que l'on puisse reprocher à UoL de grosses erreurs (les H2K ont simplement été un peu meilleurs dans tous les secteurs de jeu), le Bo3 a rapidement basculé dans le grand n'importe quoi. Bien partis dans la deuxième manche, les H2K se sont faits atomiser en teamfight. Complètement déstabilisés par les aoe et c/c des UOL, ils ont fait preuve d'un teamplay désastreux. Continuant sur cette lancée, les UoL ont facilement remporté la troisième manche face à une équipe de H2K méconnaissable. En résumé, chaque équipe aura été très bonne pendant une manche et demie et de correcte à scandaleuse le reste du match. De très bonne augure à quelques jours des playoffs...